LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE

Proposé par sihem le samedi 21 avril 2012

 

 MONSIEUR HAMADI JEBALI

       

  MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE,

 

Après les multiples sollicitations de la part de membres de notre comité[1], pour vous alerter sur les risques de spoliation ou d’amputation de notre souveraineté, concernant les richesses minières et en hydrocarbures (liquides et gazeux), nous sommes contraint de vous alerter par voie publique, afin de tirer la sonnette d’alarme sur un dossier révélateur des dérives des responsables impliqués, dans une gestion déplorable de nos ressources.

 

Nous apprenons par le canal d’une revue[2] spécialisée étrangère, que la signature du permis d’exploration de BOUHAJLA[3], a été finalisée avec la compagnie DUALEX, avec une extension de 120Km2 de la surface d’exploration, concédée  par le Ministre de l'Industrie, sans que les représentants du peuple, ou que la presse nationale n‘en soient informés.

 

Si la gestion de nos ressources par le régime mafieux, obéissait à une logique de main mise étrangère sur nos ressources, en contrepartie d’appuis politiques et de ‘’commissions’’ versées, vous conviendrez, Monsieur le Premier Ministre, que la poursuite de ces pratiques, après la chute du régime mafieux, soit vécue comme intolérable.

 

Nous disposons d’éléments tangibles, sur l’implication de certains responsables au sein de l’ETAP, dans des affaires de corruption, dans la divulgation de données cartographiques géologiques, et notamment des prélèvements d’échantillons in-situ, au bénéfice de groupes étrangers[4].

Ces individus, sont devenus de véritables relais des intérêts étrangers, moyennant quelques ‘’avantages’’ (du reste dérisoires au regard des enjeux) reçus, en contrepartie de leurs multiples ‘’services rendus’’, pour assurer une main mise sur nos ressources.

Ce réseau de corruption n’épargne ni la Direction Générale de l'Energie, ni le Comité Consultatif  des Hydrocarbures.

 

Ceci, en dépit des compétences et moyens techniques dont dispose la TUNISIE (qui sont avérés, selon l’expertise des compétences, qui participent à notre comité, pour assurer l'exploration-recherche, l’exploitation, et le transport  par canalisation, des hydrocarbures).

 

Ces mêmes hauts responsables, ont gelé l’activité d’une structure mise en place à cet effet (Operating), et qui devait assurer l’exploitation, avec des moyens techniques et humains, exclusivement Tunisiens.

Cela n’était pas sans déranger les intérêts des bénéficiaires de ‘’commissions’‘ (ou autres avantages en nature), dont les sordides intérêts, s’opposaient à tout développement de notre souveraineté, sur nos ressources, comme pour d’autres domaines sensibles.

 

Ces responsables demeurent à leurs postes, malgré les dangers qu’ils font peser sur l’exploitation et la gestion de nos richesses nationales.

 

Monsieur le Premier Ministre,

 

Nous n’avons nul raison de douter de votre patriotisme ou loyauté pour votre pays, mais nous sommes profondément surpris par le fait que le Ministre de l’Industrie, Mr Mohamed Lamine CHAKHARI, dont le passé ne semble pas si limpide, ne puisse vous informer et informer les élus, avant de prendre les décisions qui engagent l'intérêt et les choix stratégiques de notre pays.

 

Ce même ministre à, par ailleurs, signé de nombreux contrats privilégiant d’anciennes figures douteuses, proche de l’ancien régime; allant jusqu’à concéder à l’un d’entre eux, un quasi monopole, dans un des secteurs de l’exploitation minière[5].

 

On ne peut, Monsieur le Premier Ministre, laisser se poursuivre les pratiques et malversations de l’ancien régime sous quelques motifs que ce soit, sans y mettre un terme urgent, pour l'intérêt du pays, et la crédibilité de votre gouvernement.

 

Monsieur le Premier Ministre,

 

Les défis auxquels vous faites face sont multiples, et rendent votre action difficile et non dénuée de risques.

Assumer le pouvoir en tant que Chef du gouvernement, n’exclut pas l’alternative de faire appel aux instances représentatives du peuple (l’Assemblée Nationale Constituante), qui est en mesure d'alléger le fardeau que vous portez, pour ne pas vous contraindre à assumer des dérives (comme celle, inadmissible, de la violence observée dans la gestion policière, des manifestations du 9 avril) qui sont l’oeuvre de ceux, dont la révolution menace les privilèges et intérêts.

 

Monsieur le Premier Ministre,

la vraie force déterminante, est celle qui émane du peuple, et non de puissances ou de lobbies, quels qu’ils soient .

Avec l’appui du peuple, aucune force contre-révolutionnaire, ou puissances étrangères, ne pourra faire obstacle à la volonté de réappropriation de notre souveraineté nationale.

 

Pour rétablir la cohésion populaire autour du pouvoir légitime qui est le votre, il est urgent de répondre à l'exigence  d'épurer l’appareil d'Etat et les institutions stratégiques de tous les responsables compromis avec l’ancien régime, et de les remplacer par des compétences dont la probité n’est pas difficile à  établir, pour préserver les chances de recouvrir la souveraineté menacée de notre pays.

Le peuple le demande avec insistance, et vous a accordé sa confiance, pour accomplir, entre autres, cette mission.

 

Monsieur le Premier Ministre,

Nous vous exhortons:

 

-   à vous saisir du dossier crucial relatif à nos ressources naturelles, et à engager les consultations nécessaires, pour faire la lumière sur ces  affaires, longtemps éloignées des regards des journalistes et des citoyens.

 

-   à opérer  les remaniements indispensables, à la tête du Ministère de l'Industrie, de la DGE, ainsi que de l’ETAP et de ses filiales; sans omettre la Direction Générale des Mines (DGM) et l’Office National des Mines (ONM).

 

-   à engager  les  enquêtes et poursuites judiciaires qui s’imposent, pour mettre fin à ces dérives, qui compromettent nos potentialités de développement, et menacent nos chances de recouvrir une réelle souveraineté nationale, sur nos richesses minières et pétrolières.

 

 

Nous vous exhortons, également,

 

-   à mettre un terme (par voie de décret), aux clauses du code des mines et du code des hydrocarbures  approuvé par BEN ALI, lesquels portent gravement atteinte à notre souveraineté, dans l’exploitation de nos ressources naturelles.

 

-   à mettre en place une commission nationale d’experts- dignes de confiance-, qui aura pour mission de colliger, et de fournir au Gouvernement et à l’ANC, les données objectives, sur la réalité de toutes nos ressources énergétiques et minières (largement sous-estimées par les ‘‘experts’’ corrompus). Ces données sont de nature à modifier notre législation, en la matière, et à nous permettre de reconsidérer- d’une   manière autrement plus favorable- la stratégie de financement de notre développement, dans une perspective éloignée du danger d’endettement massif, qui risque de  compromettre notre souveraineté économique et, par voie de conséquence, politique.

 

 

Le 20 Avril 2012

 

Pour le FRONT DE DEFENSE DES RICHESSES MINIERES ET PETROLIERES DE LA TUNISIE

 

Dr Lamjed BENSEDRINE

 

 



[1] FRONT DE DEFENSE DES RICHESSES MINIERES ET PETROLIERES DE LA TUNISIE

 

[2]http://www.newswire.ca/en/story/953977/dualex-announces-expansion-of-tunisian-permit-2011-year-end-results

[3]http://www.dailymotion.com/video/xouuh0_affaire-dualex-bouhajla-revelations-et-explications-du-18022012_news

 

[4]Affaire d’espionnage sur les mines de phosphate de SRA OUERTANE du 28 mars 2012

[5]JORT n° 24 du 27/03/2012 (14 concessions ou permis ont été attribuées et/ou renouvelés, durant la seule journée du 21/03/2012)

http://www.iort.gov.tn/WD120AWP/WD120Awp.exe/CTX_18436-137-qfbmLmPiOM/RechercheJORT/SYNC_1061354765


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !


Tous les logos et les marques présentes sur ce site appartiennent à leurs propriétaires respectifs.
Des détails sur les copyrights et les modules installés peuvent être trouvés Ici.
Les commentaires, les articles et le contenu sont quand à eux sous la responsabilité de leurs rédacteurs.
© 2009 - 2014 by Radio Kalima -Tunisie
Vous pouvez syndiquer le contenu de ce site : Flux-RSS/RDF.